Brightride.net

One life, one ride. Make it bright!

Faits marquants et guerre du Vietnam

Le Vietnam est un pays asiatique sis à l’est de la péninsule indochinoise. Il fait une superficie de 330 967 km². En 2019, ce pays compte à peu près 96,2 millions d’habitants. Il devint socialiste après de longues batailles et fût ainsi nommé la République Socialiste du Vietnam.

Ce fût pendant le « Tet », l’équivalent Vietnamien au nouvel an lunaire. Un énorme festival, d’influence chinoise a lieu pour célébrer la nouvelle année. J’ai parcouru le Vietnam du Sud au Nord, principalement en moto de location Yamaha 125cc. Partant de la capitale économique de Ho Chi Minh vers la capitale administrative de Hanoi, en passant par Dalat, Nha Trang, Hoi An, Phan Rang, Ninh Bình…

Beaucoup de choses m’ont marqué dans ce pays, notamment la guerre du Vietnam.

Faits marquants sur le VIETNAM

  • A son point le plus étroit, le Vietnam ne fait que 40.23 km de large ;
  • Le pays compte 392 rivières et la riziculture en est abondante ;
  • Le drapeau vietnamien est rouge et consiste en une étoile d’or de 5 branches. Le fond rouge rend hommage à l’effusion de sang pendant les guerres et les 5 branches de l’étoile représente chacune les agriculteurs, les soldats, les travailleurs, les jeunes et les intellectuels ;
  • Le nombre de scooters est stupéfiant. Selon les statistiques de 2013 (juste pour l’illustration…), il y avait 37 millions de scooters enregistrés contre 2 millions de voitures ;
  • La guerre du Vietnam a été l’une des plus longues de l’histoire de 1954 à 1975. Cette guerre abonde de faits marquants. Ci-dessous, un paragraphe dédié à ce thème.

 

La guerre du Vietnam

En effet, la guerre du Vietnam m’a tellement marquée. Elle m’a fait omettre autant de dégustations, de fruits exotiques, de fruits de mer et de cafés glacés… Devint-elle ainsi le thème de mon voyage. Un thème point prévu !

J’ai vu sous mes yeux la terreur de l’histoire. Aux musées de guerre situés dans les deux grandes capitales du pays, j’ai touché les armes, les bombes et les machines de massacres américains. D’ailleurs, il en reste de nos jours des bombes américaines qui viennent d’éclater. Pire encore, des munitions non explosées ne cessent defaire des victimes. Un budget colossal est consacré au déminage de bombes au Vietnam et des rats géants héros sont entraînés au rôle de démineur…

La guerre bactériologique

Dans ce même ordre d’idées, les atrocités de guerres bactériologiques menées par l’Amérique n’en manquent pas. Les scientifiques de l’agriculture parcourent les montagnes des villages en recherche de sols et de nappes phréatiques contaminés jusqu’aujourd’hui par les crimes biologiques américains. Il en va ainsi que les chercheurs informent les agriculteurs sur le danger sanitaire de l’agriculture dans certains espaces.

Les tunnels de CU CHI

La piste de Ho Chi Minh, un ingénieux réseau de routes secrètes et de tunnels taillés dans la jungle fût une tournée insolite à explorer dans le village de Cu Chi, 40 km de Ho Chi Minh (environ 1 heure par moto). Les gens vécurent dans ces tunnels étroits pendant des décennies pour survivre à la tuerie américaine. Ces tunnels pouvaient abriter jusqu’à 16 000 personnes et beaucoup naquirent dedans, creusèrent des puits, cuisinèrent pendant les nuits de brouillard et respirèrent grâce aux cheminées de ventilation déguisées en termitières. Désormais, l’image de ces tunnels comme lieux de vie devint une légende glorifiant le mouvement national de la défense communiste vietnamienne.

 

Sans le penser, un seul langage domina mon texte, le langage de la guerre injuste, du criminel immérité, de la pensée inculte, de l’ignorance tyrannique…

Laisser un commentaire