Brightride.net

One life, one ride. Make it bright!

Le plus long voyage de ma vie au Canada: Un billet qui fait plus de 2 mètres de long

Les idées et les émotions éparpillées autour de cette immense verdure, de ces grandes rivières bleuâtres et de ces larges routes astiquées. Je me sens inapte à dépeindre exhaustivement ce séjour, qui, à priori, ne fût rien, que merveilleux. Cependant, je ne saurai passer sans attester de mes sincères remerciements, de mon témoignage honnête et de mon intègre reconnaissance à des familles décentes, sages et vertueuses, qui, par leur accueil, nous ont fait songer à la patrie.

La beauté que tout le monde n’est pas capable de voir existe réellement. Mais, peu, ceux qui peuvent s’en apercevoir. Cette beauté est souvent liée à une intangible modestie et une quête de l’idéal, intentionnellement convoitée.

Quelques jours parsemés de bonté me laissent croire que le mauvais côté des humains est souvent accidentel, que la réinsertion des détenus et des délinquants est très plausible…

Les Hommes peuvent changer radicalement !Quant à moi, mon premier chambardement fût à propos de ma perception globale de la planète, et, l’optimisme se cloua aux racines de mes réflexions pour en prendre une place de choix.

Beaucoup de choses me manquent, notamment la chaleur, la chaleur humaine et estivale, l’hospitalité et la convivialité marocaine, les mets délicieux, les ornements arabesques des  mosquées, l’ambiance délibérée des places populaires, et la liste n’est pas accomplie…

In fine, hormis toute cette beauté autour de moi, je crois pudiquement que l’expatriation n’est pas aussi écartée de l’exile…

Laisser un commentaire